Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
UN DE BAUMUGNES de Jean Giono

UN DE BAUMUGNES de Jean Giono

Il pousse son verre et il souffle un soupir long de ça, que dans sa poitrine grosse comme deux miennes ça a fait un ronflement de vent collinier. Albin vient de Baumugnes, une terre qui touche le ciel, loin là-haut dans la montagne. Journalier, ce soir,...

Lire la suite

DES JOURS SANS FIN de Sebastian Barry

DES JOURS SANS FIN de Sebastian Barry

Des jours sans fin, c'est une histoire d'amour inspirée de l'homosexualité du fils de l'auteur. Mais ce serait un peu court de s'arrêter là… Des jours sans fin, c'est cet extrait comme une douce lumière glissée entre des récits de mort, quand la guerre...

Lire la suite

LE CAS SNEIJDER de Jean-Paul Dubois

LE CAS SNEIJDER de Jean-Paul Dubois

Vivre ensemble. C'était déjà impossible de coexister avec sa propre famille. La vie était un sport individuel. On pouvait mourir ensemble dans un ascenseur. Pas y vivre. Supporter l'autre était toujours un supplice intime. Surveiller son territoire. Recalculer...

Lire la suite

DE SANG ET DE LUMIÈRE de Laurent Gaudé

DE SANG ET DE LUMIÈRE de Laurent Gaudé

Si jamais un jour tu nais, De joie, il n'y en aura pas. Mais l'inquiétude sur le visage de tous, Comme toujours, l'inquiétude Ta venue au monde ne fera naître que cela. Parce que le monde t'avalera. Laurent Gaudé survole le temps et l'espace pour ne constater...

Lire la suite

LES TESTAMENTS de Margaret Atwood

LES TESTAMENTS de Margaret Atwood

Les yeux des hommes, toujours à se balader ici et là, comme ceux d’un tigre, ces yeux fouisseurs avaient besoin d’être protégés de notre pouvoir de séduction ô combien aveuglant – de nos jambes, grosses, maigres ou fuselées, de nos bras, boudinés, noueux...

Lire la suite

MÉRIDIEN DE SANG de Cormac McCarthy

MÉRIDIEN DE SANG de Cormac McCarthy

Les ombres des plus petites pierres étaient comme des lignes griffonnées sur le sable et les formes des hommes et de leurs chevaux s'allongeaient devant eux comme les filins de la nuit d'où ils étaient venus, comme des tentacules pour les enchaîner à...

Lire la suite

LA MORT EST MON MÉTIER de Robert Merle

LA MORT EST MON MÉTIER de Robert Merle

Je passai la semaine qui suivit dans une angoisse terrifiante : le rendement de Treblinka était de 500 unités par 24 heures, celui d’Auschwitz devait être, selon le programme, de 3000 unités ; dans quatre semaines à peine, je devais remettre au Reichsführer...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>