UN TRUAND PEUT EN CACHER UN AUTRE de Samuel Sutra

Publié le

 

 

En ouvrant ce bouquin, il y a deux situations possibles.

1) Ce texte est la septième aventure de Tonton et tu as lu les six précédentes.
Je n'ai donc pas besoin de te présenter l'équipe des plus fins limiers de la truande. Tu vas te retrouver en famille et tu seras tout émoustillé de voir les premiers pas de Gérard en seize neuvième sur l'écran noir de tes nuits blanches. Je n'ai pas besoin non plus de te rappeler que l'auteur est quand même bien perché et qu'il t'apportera grâce à sa plume intelligemment tordue le sourire qui manquait à ta journée caniculaire. Rappelons que nous sommes le 10 juillet et que oh ! c'est l'été et que oh ! c'est justement ce jour que le livre t'est enfin accessible.

2) Ce texte est toujours le septième de la série génialissime des aventures de Tonton mais tu n'as pas lu les six précédents.
D'abord, je te demande pourquoi ? Tu pourrais répondre qu'on a omis de t'en parler et je te dirais que son auteur est trop modeste pour crier fort qu'il a un talent certain pour jouer avec les mots et qu'il a tort et que le tort tue et que oh ! il devrait faire un masterclass de l'humour dans la littérature parce que je sens que je suis faiblarde et que qui d'autre que lui pourrait être à la hauteur des prodiges linguistiques d'un Frédéric Dard ou de la gouaille d'un Audiard ? Ensuite, je te rassurerais et te dirais qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire. Surtout qu'avec ce livre-là, tu es aux prémices d'une filiation incontournable du monde du grand banditisme, celle de Tonton, figure essentielle du milieu, et de Gérard, son avant-bras droit à gauche.
Je te dirais aussi que c'est un polar que tu t'apprêtes à lire, que l'équipe de Tonton ambitionne le coup du siècle de l'année, que la perversité de son plan pour y parvenir n'a pas d'égale. C'est vicieux, c'est implacable, c'est brillant et faut juste savoir imprimer de la monnaie. Facile en cet an 1981, quand la France entière est tournée vers l'élection présidentielle. Mais c'est sans compter les manœuvres crapuleuses d'un certain « Epervier », bien déterminé à déjouer les ambitions de Tonton.
N'hésite plus. Que tu sois dans la situation 1) ou dans la situation 2), tu vas rire, tu refermeras le livre de bonne humeur et tu reprocheras aux éditeurs de ne pas mettre assez en avant la prose peu cavalière mais géniale de Samuel Sutra.

Flamant Noir éditions (2020)
240 pages

 

L'AUTEUR
Son roman policier "Le pire du milieu (Tonton et ses chinoiseries)" (2011) est le premier tome d'une longue série. Samuel Sutra a été publié par les éditions Terriciae, puis Sirius, et par les éditions Flamant Noir. Il publie aussi "Kind of black" (2013), hommage du musicien de jazz, et en 2019, "Le tueur en ciré" aux Éditions Alter Real. Il fait également de la musique, du piano, du violon depuis plus de trente ans.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article