ROMPRE de Yann Moix

Publié le

 

 

Rien ne justifie le couple, hors la peur de rester seul avec soi.

 

Avec Rompre, Yann Moix raconte sa dernière rupture, son dernier échec à vouloir vivre le couple. J'avoue l'avoir lu d'abord pour la forme, ayant pris tant de plaisir à ses mots dans Une simple lettre d'amour, cyniques et provocants, à fleur de peau. J'ai lu Rompre, et les mots ont glissé, sans m'accrocher, sans me charmer. Est-ce d'avoir mimer un entretien pour exprimer sa douleur qui m'a fait l'effet d'un soufflé qui retombe ? Est-ce que le chagrin a terni la qualité de sa plume ?

 

Reste le fond.
Et il peut poser question. Chacun a vécu un jour la rupture amoureuse, et chacun va essayer de trouver dans ce texte des réponses, quelques justifications rassurantes. L'amour, le couple, l'image de soi au travers du regard de l'autre, et toutes ces litanies qui occupent trop d'espace dans nos vies. Pourtant, c'est Yann Moix qu'on lit. C'est un homme qui veut qu'on lorgne dans sa direction, qui a besoin qu'on comprenne ses différences. Et trop de Yann Moix tue un recul nécessaire à la réflexion.

 

Je n'ai donc pas eu la jubilation d'un style que j'attendais, je n'ai pas eu d'eau pour alimenter le moulin de ma propre histoire, à qui ce livre sera-t-il utile à part à l'auteur lui-même ?

 

Grasset (2019)
108 pages

 

 

L'AUTEUR

 

Yann Moix, Prix Renaudot 213 pour Naissance est aussi cinéaste, il a réalisé deux longs métrages ainsi que plusieurs courts métrages documentaires ou de fiction. Actuellement, il prépare un livre et un film sur la Corée du nord où il se rend fréquemment.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article