SULA de Toni Morrison

Publié le

 

La scandaleuse, la dévoyée.
Dans les années 20, dans un quartier noir de l'Ohio, Nel et Sula sont deux gamines qui se soudent pour s'isoler de la misère. L'histoire d'une amitié. L'histoire de deux chemins de vie. Nel vivra le destin de n'importe quelle femme noire du quartier de Medallion quand Sula choisira une liberté que nul ne cautionnera.
La scandaleuse, la dévoyée.

Dotées d'un mari, elles se repliaient dans un cercueil amidonné, les flancs gonflés par les rêves décharnés et les regrets osseux des autres. Sans homme, elles avaient eu la douceur de leur haleine desséchée par les fours et les bouilloires fumantes.

Sula, c'est la vie d'un quartier noir dans un monde qui appartient aux Blancs, c'est la violence du quotidien à des degrés qui nous sont étrangers. C'est une communauté marquée par l'esclavage et un racisme qu'on ne peut qu'imaginer. Les mots de Toni Morrison font vivre le mal. Le mal de vivre. Le mal être. Le mal divin. Le mal dicté par les Blancs. Les mots sont crus, sans concession, l'auteure dénonce la condition féminine noire. C'est un combat qui semble vain, une fatalité qui met à genoux un peuple écrasé.
Peut-on écrire roman plus noir et plus désespéré ? C'est la première fois que je lis Toni Morrison, et Sula est son deuxième roman. Une auteure que je veux connaître encore, et que je t'encourage à lire.

Toni Morrison (1973)
Christian Bourgois éditeur (1992)
189 pages

 

L'AUTEUR


Toni Morrison (1931) est une romancière américaine. Elle écrit son premier roman, L'œil le plus bleu, à l'âge de 39 ans, et trois ans après, son roman Sula qui est suivit de La Chanson de Salomon (1977) qui lui assurent la notoriété. Elle obtient le prix Pulitzer pour Beloved en 1988 et reçoit le prix Nobel de littérature en 1993 pour l'ensemble de son œuvre. L'Académie suédoise voulait ainsi récompenser celle « qui, dans ses romans caractérisés par une force visionnaire et une grande puissance poétique, ressuscite un aspect essentiel de la réalité américaine ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article