Ô VERLAINE de Jean Teulé

Publié le

 

Il  y a des auteurs que l’on tient pour valeur sûre et Jean Teulé fait parti de ma liste d’élus.
C’est donc tout naturellement que je vais vers lui quand je veux être sûre de passer un moment délectable. Et là, ce fut le tour de Ô Verlaine.

Encore un choix de personnage alambiqué, un personnage en dehors du commun des mortels, un personnage détestable.
Dans ce livre Jean Teulé nous raconte les derniers instants d’un Verlaine à l’agonie. Le poète aux vers majestueux n’est plus qu’un déchet, alcoolique et dépravé. Dichotomie étrange que cette poésie aussi délicate et gracieuse que son auteur est pervers et puant.
Mais sous la plume de Jean Teulé, on va quand même finir par le trouver attachant, d’une certaine manière. Cette façon de grossir le trait avec un soupçon d’ironie, d’humour et … de poésie, Teulé possède le pouvoir de manipuler nos perceptions.
Rien ne sert de faire long sur ce livre, il se lit comme on lit un Teulé… béatement.
Quelques lignes, pour le plaisir…

Il entra dans une pièce de deux mètres sur trois puant le vinaigre et des odeurs de bazar. Une petite table bancale soutenait une cuvette et un broc. Aux murs, un papier peint à quatre sous le rouleau tombait en lambeaux souillés par des crachats et des déjections de toute nature. Des trous dans les murs étaient bouchés par des textes de chansons ordurières. Un journal à images, avec portrait d'un assassin célèbre, jonchait le sol près d'un pot de chambre en fer, plein de choses, et ça sentait mauvais. A la fenêtre, un petit jour de souffrance laissait monter les odeurs pourries de la cour.

Syphilis
Altération sanguine
Diabète
Souffle au cœur

Cirrhose du foie
Erysipèle infectieux
Hydarthrose jambe gauche
Pneumonie

- Avez-vous lu les deux beaux quatrains ?
- T'as tout ça ?


Editions Julliard (2004)
338 pages


L'AUTEUR

En 1991, il publie aux Éditions Julliard Rainbow pour Rimbaud (qu’il adaptera lui-même au cinéma en 96) puis L'Œil de Pâques l’année d’après.  Au total, il écrira une dizaine de récits fictifs et historiques. En 2007, son roman Darling (1998) est adapté sur grand écran par Christine Carrière. Homme de télévision, scénariste, écrivain…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article